Camp de gitans,Vladimir Lortchenkov

Croire ! C’est tout ce qu’il nous reste lorsque rien ne va plus.

Lors d’une réunion à l’ONU, le président Obama disait à un serveur de bien se souvenir de ce jour car il resterait dans l’histoire. Il était loin de se douter qu’il avait raison. Le serveur moldave va prendre tous les chefs d’état en otage !

En Moldavie c’est le chaos ! Le pays est au prise avec une crise économique, migratoire et une famine. Le pays est à feu et à sang. La seule chose qui reste au peuple c’est la croyance en une vie meilleure en Europe … ou dans un homme qui déclare que les moldaves sont le nouveau peuple élu.

Vladimir Lortchenkov décrit dans cette fiction comment un homme déclare que le peuple moldave est le nouveau peuple élu donc ils ont droit à une terre. Cette histoire complètement loufoque, est porté par des personnages tout aussi délurés et il semblerait que plus rien ne les dérange, surtout pas des jeunes qui violent et pendent une prostitué revenu au pays.

Cependant, l’auteur aborde bien des sujets qui sont loin d’être rose et d’actualité comme la corruption, la condition des prisonniers … Mais surtout il parle des migrants. Ces gens qui sont prêt à faire des milliers de kilomètres, subir des humiliations, des brimades pour atteindre l’Europe: le nouvel eldorado.

L’union européenne représente pour beaucoup de pays la stabilité, la richesse, la possibilité  de vivre dans un monde meilleur. Mais bons nombres de pays doivent vivre avec la dure réalité.

2 commentaires sur « Camp de gitans,Vladimir Lortchenkov »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s