Hana, Alena Mornstajnova

Que me reste t-il maintenant que tout est fini ?

Mira vit avec ses parents et ses frères et soeurs dans les années 50 dans une petite ville tchèque. Un jour, pour l’anniversaire de sa mère un bon repas est préparé et Hana la tante de Mira est invitée. Elle n’aime pas beaucoup sa tante qui est très maigre, toujours habillé en noir, elle ne parle presque pas et mange exclusivement une tranche de pain qu’elle garde dans sa poche. Hana a vraiment l’allure d’une sorcière tout droit sorti d’un conte pour enfant. Ce jour là Mira est privé de dessert pour avoir fait une bêtise. Elle a bien fait d’être privé de dessert parce que toute sa famille va mourir du typhus. Hana étant la seule famille restante de Mira, les deux femmes vont devoir cohabiter, se supporter. Hana n’a pas toujours été une femme silencieuse et transparente, la petite fille va le découvrir à cause d’une marque sur le bras de sa tante.

Hana est un roman en deux parties, dans la première nous sommes dans les années 50 et l’autre se passe juste avant et pendant la seconde guerre mondiale. Alena Mornstajnova décrit la vie d’une famille pendant et après la guerre et décide de parler de ceux qui sont revenus des camps. Comment ont-ils réussi à vivre après un tel traumatisme ? Comment en parler ? Comment la société a perçu ces femmes et ces hommes qui n’étaient plus que l’ombre d’eux même ? La romancière a du faire un gros travail de recherche pour pouvoir parler de la vie dans les camps et en dehors des camps. Cette histoire est poignante tellement on a de la peine pour Hana, une jeune fille belle et pleine d’avenir qui a vu en très peu de temps son destin s’écrouler. Des milliers de vie et de destin ont été brisés à cause de cette guerre.

Un très beau roman sur les secrets et les vies brisées.

Publicité

Publié par lesvapeursdelest

La lecture a toujours été un de mes plaisirs favoris, j'ai donc fait des études pour être bibliothécaires. Chaque année c'est des milliers de livres qui sont édités, mais seulement une partie infime nous est dévoilé. J'ai eu envie, non pas de faire un énième blog sur la littérature dont on parle le plus, mais de parler des autres livres qui valent tout autant le détour.

2 commentaires sur « Hana, Alena Mornstajnova »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :