Les confessions, Rabee Jaber

Et si je n’étais pas celui que je pensais.

Maroun repense à son enfance dans un Liban au proie à la guerre civile entre 1975 et 1990. Il se souvient de ses parents, ses frères et soeurs. Son père était un militant, Maroun a grandit dans un quartier chrétien à Beyrouth, sa vie a été rythmée par les bombes, les attentats mais aussi par les plaisirs simples de la vie. La photographie d’un enfant, un frère mort, l’a toujours intrigué et il a toujours senti une sorte de malaise lorsqu’il demandait à sa famille qui était ce frère. La vie de Maroun est lié à l’histoire de son pays, puisqu’il n’est pas vraiment l’enfant qu’il croyait être.

Dans ce roman, l’auteur libanais Rabee Jaber nous décrit les troubles qui ont secoués le Liban de 1975 à 1990. Le Liban était à l’époque un pays où bon nombre de palestiniens ont trouvés refuge et la question de leur intégration à la société libanaise a été mal accueillis. Il y avait aussi des divergences entre les différentes communautés (chiite, sunnite), politiquement le pays était à feu et à sang. Pour nous faire comprendre la situation, l’auteur imagine un enfant, dont l’identité n’est pas sûre, dont la vie est liée à l’histoire du Liban.

Ce roman est très intéressant et nous permet de découvrir une partie de l’histoire récente du Liban.

Publié par lesvapeursdelest

La lecture a toujours été un de mes plaisirs favoris, j'ai donc fait des études pour être bibliothécaires. Chaque année c'est des milliers de livres qui sont édités, mais seulement une partie infime nous est dévoilé. J'ai eu envie, non pas de faire un énième blog sur la littérature dont on parle le plus, mais de parler des autres livres qui valent tout autant le détour.

Un avis sur « Les confessions, Rabee Jaber »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :