Neige, Orhan Pamuk

Et si la vérité n’était pas unique mais plurielle.

Un journaliste et poète turc Ka se rend dans un village Kars, pour le compte d’un journal stambouliote il doit enquêter sur les suicides de jeunes filles porteuses de voiles. A son arrivée, Ka retrouve une ancienne camarade d’université Ipek qui va essayer de l’aider à comprendre pourquoi ses jeunes filles ont décidés de se donner la mort. Mais Ka ne semble pas uniquement habité par le désir de trouver la vérité, ses sentiments longtemps endormis pour Ipek font de nouveau surface et il n’espère plus qu’une chose, partir avec elle en Allemagne.

Dans ce roman l’écrivain turc Orhan Pamuk raconte le retour d’un jeune turc dans son pays natal après avoir passé plusieurs années en Allemagne et c’est un choc pour lui de constater qu’il y a des personnes qui n’aspirent pas à la liberté que l’on peut avoir en Europe. Au début du roman, on découvre que les jeunes filles se sont suicidés parce qu’elles ne voulaient pas retirer leur voile. Kars est un petit village d’Anatolie où la tradition est profondément enraciné, si il est de bon ton de voir dans les rues des filles non voilées, lorsqu’une fille décide d’enlever son voile devant des caméras de télévision c’est pire que de se mettre nu. Il y a donc cette opposition entre la modernité, ne pas porter le voile, et la tradition, porter le voile. L’auteur intègre dans son récit, un groupe clandestin d’islamiste radical qui aimerait bien revenir sur le devant de la scène et pouvoir arrêter cette vague de modernité.

Ce roman à la fois poétique et politique aborde des sujets très contemporains où des sociétés ne savent plus s’il faut conserver leur identité comme telle ou la modifier pour être en phase avec notre époque.

Publié par lesvapeursdelest

La lecture a toujours été un de mes plaisirs favoris, j'ai donc fait des études pour être bibliothécaires. Chaque année c'est des milliers de livres qui sont édités, mais seulement une partie infime nous est dévoilé. J'ai eu envie, non pas de faire un énième blog sur la littérature dont on parle le plus, mais de parler des autres livres qui valent tout autant le détour.

Un avis sur « Neige, Orhan Pamuk »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :