Les gens à nus, Andrei Astvatsatourov

Et si nous marchions le long de la Neva ?

Andrei est un enfant comme tant d’autres à St Pétersbourg, il n’aime pas particulièrement l’école et préfère jouer avec ses copains. Andrei grandit, se passionne pour la littérature sans être un étudiant très travailleur. Il observe la vie, les gens marchant dans cette URSS vivotante, en fin de course mais qui ne semble pas l’inquiéter.

Loin d’être une autobiographie rigide, froide et flatteuse, Andrei Astvatsourov porte un regard sans filtre et avec humour sur son enfance. Ce livre m’a beaucoup plu de part une écriture soignée, littéraire mais pas pompeuse. Et d’autre part, il y a plusieurs pointes d’humour, plusieurs références aux chanteurs dessinées 80-90, il ne doit pas aimer Kino parce que selon lui Victor Tsoï chante faux.

Une belle découverte pour clôturer l’année 2020 et une plume littéraire très agréable.

Publié par lesvapeursdelest

La lecture a toujours été un de mes plaisirs favoris, j'ai donc fait des études pour être bibliothécaires. Chaque année c'est des milliers de livres qui sont édités, mais seulement une partie infime nous est dévoilé. J'ai eu envie, non pas de faire un énième blog sur la littérature dont on parle le plus, mais de parler des autres livres qui valent tout autant le détour.

2 commentaires sur « Les gens à nus, Andrei Astvatsatourov »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :