Une, deux, trois, Dror Mishani

Il n’y a jamais de hasard, seulement des coïncidences.

Oma est une jeune femme israélienne divorcée et vit seule avec son fils de neuf ans. Sa vie est rythmée par son travail et le bonheur de son fils. Un jour, sans grande conviction, elle s’inscrit sur un site de rencontre et va faire la connaissance de Guil, un homme divorcé qui accumule les histoires sans lendemain.

Emilia est une femme russe qui travaillait comme aide à domicile pour un vieil homme. Après le décès de ce dernier, elle doit trouver un nouveau travail pour espérer rester en Israël. Elle est envoyée auprès d’une vieille femme autoritaire et capricieuse dans un établissement pour personne âgée. Par un hasard de circonstance elle va faire la connaissance d’un avocat Guil.

Ella est une femme mariée à un militaire. Tous les matins, elle se rend dans un café afin d’écrire sa thèse mais n’avance que très lentement. Un jour pendant sa pause cigarette elle va faire la connaissance d’un homme prénommé Guil.

Quel plaisir de retrouver l’écrivain israélien Dror Mishani, un peu déçue de ne pas voir son inspecteur Avraham Avraham mais c’est intéressant que l’auteur sache se séparer de lui pour montrer qu’il peut faire autre chose. Vous avez deviner en lisant le résumé, les trois histoires ont un point commun : Guil. On pourrait presque qualifier ce livre de non roman policier, on ne retrouve pas immédiatement le schéma classique : meurtre, victime, enquête, assassin. Mais on le découvre au fil du récit et c’est ce qui fait son charme je trouve, avancer lentement sans trop savoir où on va et l’envie de connaître la suite grandit.

Publié par lesvapeursdelest

La lecture a toujours été un de mes plaisirs favoris, j'ai donc fait des études pour être bibliothécaires. Chaque année c'est des milliers de livres qui sont édités, mais seulement une partie infime nous est dévoilé. J'ai eu envie, non pas de faire un énième blog sur la littérature dont on parle le plus, mais de parler des autres livres qui valent tout autant le détour.

Un avis sur “Une, deux, trois, Dror Mishani

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :