Sous la terre des maoris, Carl Nixon

Ka Mate ! Ka Mate !

Une famille néo-zélandaise apprend avec stupeur le suicide de leur fils adoptif. Alors que les parents tentent de comprendre le geste de celui qu’ils considéraient comme leur fils et d’organiser les funérailles, le vrai père, un maori enlève le corps du garçon afin de lui donner des funérailles dans les traditions et sur les terres de son peuple. Mais le père adoptif ne compte pas en rester là et veut enterrer son fils à sa manière.

Dans ce roman l’écrivain Carl Nixon veut parler de l’affrontement qui oppose les maoris aux autres habitants de la Nouvelle-Zélande. Il parle d’un peuple qui a perdu beaucoup de chose de leur vie traditionnelle. Avant ils avaient leurs maisons, leurs vêtements qu’ils ont dû abandonner pour être en accord avec l’époque actuelle et avec ce que les autres leurs impose tout simplement. Dans le monde entier des tas de peuple disparaissent ou sont regarder de haut par nos populations dites « civilisées » et nous les traitons comme des moins que rien. C’est avant tout l’histoire de ce roman, un « blanc » qui ne comprend pas, ou plutôt ne veut pas comprendre l’importance des traditions d’un peuple.

Un commentaire sur « Sous la terre des maoris, Carl Nixon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s