Le diable, Léon Tolstoï

Ne pas céder à la tentation, c’est y céder !

C’est l’histoire d’un jeune homme vivant avec sa mère à la campagne. Il gère le domaine, s’occupe de régler les différentes dettes qu’avaient contractées son grand-père. C’est un homme très occupé mais une chose lui manque énormément c’est le sexe. Il ne se considère pas comme un homme à femme, qui aime la chair, non il veut simplement coucher avec une femme pour le bien de sa santé.

Léon Tolstoï parle d’un homme qui est intelligent, bon, honnête mais à un défaut celui d’aimer les femmes ou plus précisément l’acte sexuel. Il se trouve toutes les excuses possibles pour expliquer son besoin physique de se soulager. Mais tout ce que l’on fait peut un jour se retourner contre nous et c’est ce qui arrive à cet homme qui devient accro ou amoureux de cette femme et les choses se compliquent au fil de l’histoire.

L’auteur décrit toujours avec autant de panache les émotions qui traversent les Hommes (femme et homme).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s