La ville gagne toujours, Omar Robert Hamilton

Quand la révolte gronde, le peuple se fait entendre

Le Caire est en pleine ébullition en 2011. Le peuple égyptien se soulève, marche dans les rues, se bat et hurle pour que Moubarak quitte le pouvoir. Khalil se mêle à la foule, il fait des films, enregistre des émissions et les diffuse sur internet pour informer ses concitoyens des avancées du pays. Mariam soigne les blessés, aide à faire libérer les opposants. Hafez diffuse photos et documente les combats sur les réseaux sociaux. Mariam et Khalil ont tous les jours l’espoir d’un avenir meilleur pour eux, pour les générations à venir.

Omar Robert Hamilton retrace à travers la forme d’un roman les événements qui se sont produits en Egypte en 2011, le peuple égyptien en avait marre de Moubarak et souhaitait lui faire quitter le pouvoir. Avec ses deux personnages principaux, l’auteur nous montre ces gens qui n’ont plus peur de prendre des risques, de ne pas être dans la ligne du pouvoir. Ils veulent se faire entendre, faire valoir leur droit à la parole, à la liberté d’expression. Chaque révolte s’accompagne de blessure, il nous raconte ça aussi pour que nous comprenions ce que cette bataille pour la démocratie implique.

Un roman chaud, qui sent la sueur, le sang et à l’odeur du safran. Un premier roman à découvrir.

Un commentaire sur « La ville gagne toujours, Omar Robert Hamilton »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s