Le dernier rêve de la raison, Dmitri Lipskerov

Ce n’est qu’un au revoir mon amour, nous nous reverrons dans une autre vie, sous une autre forme.

Dans un magasin alimentaire, travaille au rayon poissonnerie Ilyassov le tatare. Ilyassov est un homme solitaire, muet et loin de sa terre natale. Il y a des années, il était fou amoureux d’une jeune fille qui malheureusement s’est noyé, tout le monde a tourné le dos à Ilyassov pensant qu’il était l’assassin.

Sinitchkine est inspecteur de police, il vit avec sa femme désespérée de ne pouvoir un jour avoir un enfant. Sinitchkine souffre de douleur dans les jambes, ses jambes gonfles à un point insupportable.

Ce roman est assez particulier, on passe d’histoire banale à des événements surnaturels. Ilyassov se transforme en animal et retrouve à chaque fois la fille qu’il aime, mais elle meurt à chaque fois, ça peut faire penser au mythe d’Orphée dans le sens où son aimée disparait. Même si dans ce roman, on découvre des personnages haut en couleur, loufoques mais on a quand même un aperçu de la société russe, du comportement des russes par rapport aux tatares, aux arméniens.

Un roman intéressant et qui part dans tout les sens.

Un commentaire sur « Le dernier rêve de la raison, Dmitri Lipskerov »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s