La vie d’un homme inconnu, Andrei Makine

Un plaisir de lecture

Choutov est un russe vivant à Paris depuis plusieurs années, il vient de se faire quitter par sa petite amie beaucoup plus jeune que lui. Il prend cette rupture comme un signal qui lui dicte de retourner voir un ancien amour en Russie. Une fois à St Pétersbourg, il est perturbé de voir à quel point la ville a changé depuis son départ. Il vacille dans ce monde de luxe, où on ne parle que d’argent, de voiture et de sexe. Il va faire la connaissance d’un vieille homme, que tout le monde prend pour muet et sourd. Cet homme va lui raconté son histoire, et c’est toute l’histoire de la Russie dans sa grande tristesse qui nous est conté.

Andrei Makine a un véritable talent de conteur. Il lui suffit de quelques phrases pour nous plonger dans un appartement au coeur de Paris et ensuite à St Pétersbourg. On peut sentir les personnages, connaître les sentiments qui les animent et les transportent. Son écriture est fluide, très agréable malgré les longues descriptions qui pourraient en rebuter certains.

Il nous raconte l’histoire d’un homme qui est confronté à un monde différent de celui qu’il a connu. Les préoccupations des gens d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes de ceux de nos aînés. Makine montre que les sociétés évoluent très rapidement, que les russes sous l’union soviétique n’avaient pas la même mentalité que ceux d’aujourd’hui, quand on émigre d’un pays il n’est pas aisé d’y retourner.

Un délice de lecture.

Un commentaire sur « La vie d’un homme inconnu, Andrei Makine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s