La femme d’un autre et le mari sous le lit, Fiodor Dostoïevski

Je l’aurais un jour ! Je l’aurais !

Un homme, Ivan Andreievitch est jaloux et persuadé que sa femme le trompe. Il veut la prendre sur le vif pour se prouver qu’il a raison. Il va suivre des hommes le soir, croyant que ses derniers la rejoigne pour des parties de plaisir. Mais le pauvre Ivan n’est pas au bout de ses surprises.

Dans cette nouvelle, Fiodor Dostoïevski nous parle d’un homme rongé par la jalousie et prêt à tous pour faire croire que sa femme lui est infidèle. Un peu à la manière d’un vaudeville où l’homme ridicule ne comprend pas qu’il est dans l’erreur et enchaine les erreurs. Il ne porte toutefois aucun jugement de valeur et se contente d’observer une situation invraisemblable.

La femme d’un autre et le mari sous le lit est une nouvelle agréable à lire et qui nous fait sourire.

Publicités

Un commentaire sur « La femme d’un autre et le mari sous le lit, Fiodor Dostoïevski »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s