La dame de pique, Alexandre Pouchkine

La chance sourit aux audacieux

Lisaveta vit chez une tante fortunée à Saint Pétersbourg. La jeune femme s’ennuis et aimerait être indépendante, ne plus devoir aller à des bals ou des réceptions mondaines et ne plus devoir être toujours aux côtés de sa tante. Un jour, elle aperçoit un officier à sa fenêtre. Lisaveta est une jeune femme de bonne condition, elle ne doit pas répondre à l’appel d’un homme qu’elle ne connaît pas, mais il suffira d’un regard pour tout changer.

Cette nouvelle d’Alexandre Pouchkine montre la société aristocratique au XIXe siècle, les préoccupations principales qu’avaient ses personnes à savoir qu’une jeune fille de bonne condition ne devait pas répondre aux regards d’un étranger aussi charmant soit-il. Mais le coeur a ses raisons, que la raison ignore comme l’on dit si bien. Et la jeune fille si naïve, ne connaissant pas la perfidie des hommes, ne comprend pas que l’argent a plus d’attrait aux yeux d’un homme qu’une belle jeune fille.

Une lecture très agréable.

Un commentaire sur « La dame de pique, Alexandre Pouchkine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s