Fatherland, Nina Bunjevac

La lutte ne fais que commencer !

A Toronto en 1975, Peter Bunjevac vit avec sa femme et leurs trois enfants. Peter est d’origine serbe et est un militant très actif au sein d’une organisation anticommuniste qui milite pour l’indépendance de la Serbie. Un jour, sa femme craignant pour la vie de ses enfants, décide de partir en vacances chez sa mère en Yougoslavie. Obligée de laisser son fils aîné comme garantie de son retour avec son père, elle s’en va.

L’auteure Nina Bunjevac nous fait part d’une partie de son histoire, puisqu’elle a aussi vécu une partie de son enfance en ex-Yougoslavie et ensuite à Toronto. Le dessin en noir et blanc est très réaliste, on peut avoir l’impression de regarder des gravures. On saisit la vie des gens à l’époque où Tito était au pouvoir, la misère qui régnait. Mais aussi le danger qui rôde autour des personnages principaux.

Fatherland est une bande dessinée très intéressante.

Un commentaire sur « Fatherland, Nina Bunjevac »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s