Le dernier amour du président, Andrei Kourkov

L’ascension d’un homme simple qui dérange.

 

Serguei Bounine, président de l’Ukraine subit une greffe de coeur à l’aube des prochaines élections présidentielles. Il se souvient de sa jeunesse, lorsqu’il avait aimé pour la première fois. Il se souvient de son premier poste dans la politique où il avait aimé une autre femme. Et aujourd’hui, il est enfermé dans sa résidence avec une femme.

Andrei Kourkov raconte l’ascension au pouvoir d’un homme ordinaire qui n’était pas destiné à devenir président de la république. Avec son humour bien à lui, Kourkov parle de la société soviétique et post-soviétique, de la corruption environnante, des empoisonnements avec des chocolats. Un roman qui était fortement prémonitoire pour l’ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s