Un homme de peu, Elisabeth Alexandrova-Zorina

Dans la vie le plus important c’est de survivre, pas de comprendre le sens de la vie.

Savel Férosse est un homme ordinaire, il vit avec sa femme qui change d’amant comme de chemise et sa fille qui le méprise. Il vit dans une ville où la mafia règne en maître et a autant de pouvoir que le maire et les forces de l’ordre. Un jour, sur la place de la ville La tombe, le chef de la mafia est tué et tout le monde accuse Férosse. La police et la mafia traque dans la ville, la forêt Férosse.

Elisabeth Alexandrova-Zorina nous conte l’histoire d’un homme qui se trouve malgré lui pris dans un piège où aucun échappatoire n’est possible. La forêt perd son côté hostile et devient un refuge pour Férosse, il va s’y cacher, se reposer et reprendre des forces. L’auteur tient à nous parler des sentiments, des réflexions des différents personnages pour nous faire comprendre le parcours de chacun et la vie qu’ils mènent. Une vie misérable, mais une vie.

Alexandrova-Zorina veut nous faire savoir que dans les pays de l’est, mais ailleurs aussi, la mafia corrompt le maire, les services de l’ordre pour faire régner leur loi et non celle de la justice. Et que malgré toute la volonté du monde les choses ont du mal à changées.

2 commentaires sur « Un homme de peu, Elisabeth Alexandrova-Zorina »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s