Manuel d’exil, Velibor Colic

Quitter son pays, sa famille, ses amis, sa culture pour aller dans un pays étranger où l’on est un moins que rien.

L’histoire débute en 1992, lorsque Velibor Colic fuit la Bosnie pour venir trouver un avenir meilleur à Rennes en France. Il raconte ses péripéties au sein d’un foyer de réfugié, ses amitiés avec des réfugiés et son désir de communiquer avec des français alors que pour lui c’est encore compliqué. Puis il va à Strasbourg où en plus d’un statut de réfugié, il est reconnu comme auteur et vit en résidence.

Velibor Colic évoque dans ce roman son arrivée en France. Il a fuit un pays en guerre, où les gens mourraient de faim. Il arrive dans un pays où il se rend compte qu’aucune distinction n’est faite entre les réfugiés, il devient un homme comme les autres, pauvre et dont la communication avec les français s’avèrent difficile. Manuel d’exil est un roman bouleversant tant par la dureté des mots venant des personnes qui s’occupe des réfugiés, et par la façon dont il essaye de s’intégrer par ses propres moyens.

Un commentaire sur « Manuel d’exil, Velibor Colic »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s